Comment avoir le Bac quand on est un touriste ? Le guide ultime

Le bac c’est chiant, mais il faut l’avoir. C’est con. C’est la France. C’est comme ça. La bonne nouvelle c’est que réussir le bac (ou même avoir une mention au bac) n’est pas trop dur. Cela, même quand on n’a pas vraiment bossé pendant l’année. Il faut adopter une stratégie pour réussir son bac. Pour cela on va voir plusieurs options et astuces pour bosser peu, mais de manière efficace. Dans cet article, on ne va pas chercher à développer des méthodes spécifiques par matière, mais plutôt exposer des concepts généraux que tous les lycéens peuvent utiliser.

Bac avoir article

Règle numéro 1 pour avoir le bac : être conscient qu’avoir le bac sans trop bosser est parfaitement faisable.

N’oublions pas une chose, nous vivons dans un pays communiste. Par conséquent, l’objectif de l’administration en charge de l’éducation (l’Education Nationale) n’est pas de rendre les élèves intelligents (sinon ils feraient rapidement une révolution comme en 1789 et ça, les mecs en haut de la pyramide sociale n’en ont pas envie), mais juste d’afficher les 80 % de réussite au bac (88,5 % en 2016). Il ne faut pas être un(e) génie pour avoir le bac (je ne te parle pas d’avoir 21/20 avec les félicitations du jury hein, juste de passer vite fait pour pouvoir avancer dans la vie et faire autre chose). Il n’y a donc pas de raison de stresser. A priori ton bac tu l’auras. Je te dis ça aussi, parce que si tu stresses moins, tu bosses mieux, tu mémorises mieux et, le jour J, tu réfléchis mieux. Alors relax, sois focus et ça va le faire.

 

Règle numéro 2 pour avoir le bac : pour avoir ton bac, utilise bien ton temps et prends les points faciles

Dans tout examen il y a des points faciles à perdre et d’autres faciles à prendre. D’ailleurs à ce sujet, pour ta culture, on dit que ça suit une loi de Pareto. Une loi de Pareto c’est quand 20 % des causes font 80 % des conséquences et que 80 % des causes restantes ne représentent que 20 % des résultats (par exemple : 20 % des gens qui bossent dans une boite sont à l’origine de 80 % de la thune générée et les 80 % restant des salariés ne créent que 20 % de la valeur ajoutée).

Dans notre cas, 20 % des fautes font perdre 80 % des points. En maths c’est une faute sur un théorème de cours, en SES une faute sur la définition de la croissance (par exemple si tu confonds croissance et développement). Il faut donc que tu essaies de comprendre quelles sont les fautes les plus fréquentes et les plus graves pour les éviter. Un bon moyen de le faire est de reprendre tes DST de l’année un par un (si tu ne les as pas jetés…) pour regarder les erreurs que t’as faites, les remarques de ton prof, etc.

On peut aussi appliquer le principe de Pareto pour les points à gagner.  Demande-toi quels sont les points qui rapportent le plus, quels exercices faire, quels sont les sujets les plus classiques ou les plus probables. Pour chaque matière, demande-toi, quelles sont les connaissances qui vont rapporter 80 % des points (par exemple les définitions et les trucs de base en SVT, en histoire ce sont les grandes tendances et les 10 dates les plus importantes par chapitre, etc.). Il faut être stratégique.

 

Règle numéro 3 pour avoir le bac : utilise les outils technologiques pour préparer les épreuves (sans forcément les utiliser pour tricher).

Je ne développerai pas ici les outils technologiques pour tricher au bac. Je n’ai pas envie de me taper un procès. Par contre il existe des tonnes d’outils très pratiques et gratuits pour t’organiser. En voici quelques exemples:

  • Wunderlist pour faire des “to-do” listes (liste des trucs que tu dois faire / ne pas oublier),
  • Pocket pour sauvegarder des pages ou des sites que tu n’as pas le temps de lire,
  • Wikiwand pour changer le design de Wikipedia (parce que Wikipedia c’est un peu la base…).

Il y a enfin Pandanote qui est en plus en plus utilisé. Le principe de Pandanote est vachement simple: c’est un éditeur de texte qui permet de faire automatiquement des fiches de cours et de tester ses connaissances dessus avec des textes à trous. En gros, dans ton éditeur de texte tu surlignes tout ce qui est important et tu mets des titres (pour les parties, les sous-parties, etc.). Puis tu vas dans la partie “Fiche” (qui s’appelle “Summary” parce que l’app est en anglais) et tu cliques sur les couleurs que tu veux afficher dans la fiche: par exemple les définitions que t’as mis en jaune ou les exemples qui sont en vert. Tu peux générer des fiches à la demande. Idéalement tu adoptes un code de couleurs quand tu surlignes. Par exemple, les définitions en bleu, les exemples en vert, les trucs importants en jaune, etc. Comme ça dans la fiche tu peux demander à voir que les exemples ou que les définitions. Enfin, dans le mode test de l’app, tu peux générer des textes à trous. Tout ce qui est surligné va se transformer en texte à trous. Tu remplis les trous, puis tu appuies sur la touche entrée pour tester tes résultats. C’est juste le truc idéal pour apprendre tes définitions d’SVT pour le bac ou des trucs comme ça ! 

pandanote-ESH-ads

 

Règle numéro 4 pour avoir le bac : pour réussir ton bac, trouve un(e) complice et travaille en binôme.

L’union fait la force”. Faisons confiance à ce proverbe. Je te conseille de ne pas réviser seul. Trouve un(e) partenaire de travail (de préférence une personne avec laquelle t’as pas envie de niquer, sinon tu ne vas pas être super concentré(e)…). Autre conseil, choisis une personne qui est forte là où tu as un point faible et inversement. Comme ça l’un peut compter sur l’autre. Vous pouvez surtout vous partager le travail: par exemple pour préparer les fiches du bac de français, ou encore en SES. Idéalement, vous vous mettez d’accord sur un code de couleurs et une structure pour les fiches et vous les faîtes à l’ordinateur (par exemple sur Pandanote, allez hop, placement de produit) comme ça vous pouvez facilement les partager entre vous.

 

Règle numéro 5 pour avoir le bac : demande-toi si ton prof était (aussi) un touriste

Même si 80% des lycéens sont des branleurs, je ne suis pas sûr qu’ils aient le monopole du tourisme. L’éducation nationale est pas mal dans le genre (voilà, là je me fais des amis !). Entre les grèves; les retards, les profs qui ne finissent pas le programme ou qui profitent des cours pour se la raconter ou juste pour raconter leur life. Je ne sais pas qui a fait le casting à l’éducation nationale, mais ce n’est pas toujours la crème de la crème qui est amenée à enseigner.

Il faut donc être vigilant. Quand tu fais tes révisions, demande-toi, si ton prof a fini le programme. Si l’année n’est pas encore terminée, pose-toi la même question. Regarde le programme officiel et mesure quel pourcentage a déjà été fait en cours, maintenant compare ça au pourcentage de l’année qui a été écoulée et mesure. Si le pourcentage de l’année écoulée excède de plus de 10 ou 15 % le pourcentage du programme qui a été fait, c’est qu’il y a peut-être un problème (même si, okay, tous les chapitres n’ont pas la même longueur ou la même difficulté).

Si ton prof est trop en retard, avance sans lui. Lis les manuels et regarde les annales du bac pour voir quel type d’exercices tombes en maths, à quoi ressemble les sujets en SES ou en Histoire, etc. Au début c’est dur de travailler sans prof, mais on s’y habitue rapidement (la plupart des “génies” ont avancé seuls. Ne serait-ce que parce que l’école les avait rejetés. L’exemple le plus notable étant Einstein!). Travailler sans prof n’est pas très compliqué, cela ne requiert juste un peu d’autodiscipline.

 

Règle numéro 6 pour avoir le bac : trouve des “hacks”

Par “hack” je n’entends pas “hacker un ordinateur”, mais trouver des astuces pour contourner les problèmes, des raccourcis, des méthodes de mémorisation. Le cerveau c’est juste une machine. La différence entre une personne intelligente et une personne qui l’est moins (au sens académique du terme), c’est souvent l’utilisation de son cerveau, les astuces et les procédés qu’il ou elle va utiliser. Souvent cela résulte d’un apprentissage long et d’un contexte particulier. Néanmoins il existe de gros raccourcis. Ce qu’on a vu au-dessus : les app (Wunderlist, Pocket, Pandanote) ou les techniques de productivité sont super importantes et il suffit de les connaître pour booster ses notes tout en étant le pire des touristes. 

Voici donc un peu de lecture :

Partage l'article avec tes amis !

Arnaud
Arnaud

Arnaud est le fondateur de l’application KHUUBE. Il a démissionné d’HEC parce qu’il trouvait cette école trop “soviétique”. Il est à l’origine du site reussir-esh.fr consacré à l’économie en prépa et est l’auteur d’un manuel d’histoire économique intitulé “L’essentiel de l’histoire économique”.

No Comments Yet

Comments are closed

Un Logiciel pour ficher automatiquement vos cours

Télécharge Pandanote, ça prend 30 secondes

  • Prends tes notes dans un éditeur de texte minimaliste
  • Fiche automatiquement tes cours
  • Génère des textes à trous pour tester tes connaissances
  • Disponible sur Mac et Windows
  • Et … c’est gratuit

 

Partage l'article avec tes amis !