Comment faire des fiches de cours ?

Introduction : Les fiches de révision, une spécificité française ?

Je me suis longtemps demandé comment dire “fiche de cours” ou “fiche de révision” dans d’autres langues (Anglais et Allemand principalement). J’en avais besoin pour traduire et expliquer à quoi servait mon logiciel, Pandanote (un logiciel pour ficher automatiquement ses cours à partir de ce qu’on a surligné). Je me suis rendu compte que c’était une spécificité française. Dans les pays anglo-saxons ou germaniques, on fait beaucoup de flashcards (système où on met sur un morceau de papier la question d’un côté et la réponse de l’autre, personnellement je ne suis pas un grand fan), de quizz (QCM par exemple) ou encore de mindmapping (une méthode qui consiste à faire un schéma pour expliquer et résumer son cours. C’est assez efficace en termes de compréhension et de mémorisation).

Néanmoins, les étudiants des autres pays font aussi des fiches, sauf qu’ils n’appellent pas ça à fiche de cours. Mais presque tout le monde a le réflexe d’extraire l’essentiel du cours sur un document à part (au format numérique ou papier) pour réviser son cours et améliorer la compréhension de ce qu’on fait en classe. Les fiches sont notre outil principal de révision et de mémorisation.

 

fiche astuces methode etudiant

Quoi qu’il en soit voyons les méthodes, astuces et règles d’or pour faire de bonnes fiches de révision et mieux mémoriser ses notes avant un examen, DS ou concours. Voyons comment résumer une leçon ou un cours.
 
 

Pourquoi faire une fiche de révisions ?

La question est évidente. La réponse l’est moins. Il existe de nombreuses raisons. Trop souvent faire une fiche de cours est un réflexe dont on ne se souvient plus de l’origine ou de la raison. C’est une habitude que tous les étudiants ont (ou presque), mais qu’ils n’ont pas cherché à optimiser. Se poser la question de « pourquoi faire une fiche de révisions ? » nous amène à définir des objectifs et des moyens de les réaliser.


Quand on fait une fiche, il faut voir l’objectif final et les objectifs intermédiaires. L’objectif final est assez logique : comprendre son cours, mémoriser son cours et avoir de bonnes notes. Les objectifs intermédiaires sont plus divers : mettre de l’ordre dans son cours, clarifier les points importants, se forcer à relire tout le cours en détail et donc à le compléter ou à s’assurer qu’il n’y a pas d’incohérence dedans (en cas de doute, fais une recherche sur Google !).

Passons en revue les raisons de ficher ses cours :

  • Le cours est trop long, pas propre et donc ce n’est pas agréable de travailler dessus.
  • Tu as besoin d’avoir juste l’essentiel du cours pour pouvoir réviser rapidement avant un devoir ou pour un examen (bac de français, bac, examens à la fac, etc.).
  • Tu cherches un support de travail court et agréable pour ne pas t’endormir dessus. Oui, on connait le problème: on a ce cours super long (qui fait, 20, 30 parfois 50 pages), on commence à le lire (#motivé !), la première page, ça va, la deuxième okay puis à partir de la troisième on dort à moitié… Au final on passe deux heures à lire son cours, avec une lecture passive et lente au lieu d’avoir une lecture rapide et active. Faire une fiche de cours, permet d’avoir une lecture active pendant qu’on fiche (on sélectionne et trie l’information) et d’avoir un support de travail, la fiche, court qui ne prend pas 3 heures à lire et devant lequel la probabilité de s’endormir est plus faible !
  • Tu aimes faire des fiches de cours avec des couleurs, des surligneurs et tout. Chacun son kiff…

 

Que faut-il faire avant de faire une fiche de révision ?

On ne fiche pas un cours comme ça. Ou du moins, pas si on veut être productif (le but du jeu c’est quand même de passer le moins de temps à bosser sur ces cours parce qu’il y a quand même d’autres choses à faire dans la vie…).

Pour que ton fichage de cours soit efficace, il faut être sûr que tu n’aies pas à refaire une deuxième fois la fiche plus tard parce que t’as oublié la moitié des informations. Il y a un travail préparatoire à faire avant de commencer le fichage du cours (dit comme ça on dirait que c’est une science !).

Commençons par ton organisation personnelle : ton cours est-il complet ou bien est-ce qu’il te manque des chapitres, des sous-parties ou encore des paragraphes ?
As-tu manqué une partie du cours, ou oublié de noter des informations importantes ? Si oui, est-ce qu’un ami peut te dépanner et te prêter son cours ? (Le mieux c’est qu’il prenne son cours en photo et te l’envoie avec son téléphone plutôt que de te prêter son cahier. Si les cours son pris à l’ordinateur, forcément c’est plus simple, il a juste à envoyer le fichier (au format Word, PDF, Pages ou Panda peut importe). Pour faire une fiche efficace, il faut que tu commences par avoir un cours complet afin de ne pas avoir à compléter la fiche ultérieurement.

Une fois que t’as vérifié que le cours est complet, commence par faire une lecture rapide et active. Prends un stylo, un feutre ou un surligneur et attaque-toi au cours. Annote ton cours, surligne tes notes (tu peux adopter un code de couleurs, par exemple le jaune pour les idées importantes, le vert pour les exemples et le bleu pour les définitions). Ton cerveau va faire ici le tri entre les informations du cours. Assure toi aussi que le titre des parties et sous-partie du chapitre sont mis en évidence (couleurs ou soulignement).
Lors de cette lecture, il faut faire l’effort de comprendre. Si quelque chose n’est pas claire, prend quelques minutes et relie le passage. Si ce n’est toujours pas compris, regarde rapidement ce qu’il y a avant et après dans le cours. En général ça apporte une information qui permet de comprendre le passage pas clair (un passage du cours doit toujours être pris dans son contexte). Après cela, si des doutes persistent, fait une recherche en ligne pour essayer de clarifier ce point. Pour que tu puisses être rapide dans le fichage, il que le contenu du cours soit clair dans ta tête.

 

Que faut-il mettre dans une fiche de révision ?

Une fiche de cours doit être extrêmement concise et courte. Il faut mettre autant d’informations que possible, mais pas plus que nécessaire. Le tout dans un espace très limité. C’est un vrai exercice intellectuel, un exercice de synthèse (on parle d’ailleurs aussi de « fiche de synthèse de cours », de « fiche de synthèse » ou encore de « résumé de cours »). Voici quelques règles à suivre :

  • Ne pas tout rédiger : au maximum, essaie de te contenter de mots clés et de dates (tu peux dire : « 1638 naissance L14 » et pas « 1638 : date de naissance du Louis XIV »).
  • Il y a en revanche des éléments qu’il faut écrire en entier : les définitions (économie, SVT,…) et les théorèmes ou formules (maths, physiques).
  • Remets le squelette du cours : le plan du chapitre, les axes, les parties, les sous-parties, etc. Ces titres permettent de contextualiser le contenu de la fiche et à renforcer la mémorisation des étudiants.
  • Certaines matières ont des fiches spécifiques : des listes de vocabulaire en langue, des listes de théorème en maths, des listes de dates en histoire, etc.

Autres petites astuces : numéroter les pages, mettre un titre au début de la fiche, rajouter la matière, le chapitre et/ou le semestre en haut de la page pour s’y retrouver plus rapidement.

 

Combien de temps faut-il passer à ficher son cours ?

Il y a un piège dans lequel tombent énormément d’étudiants : c’est celui de passer littéralement des heures à ficher son cours, à le mettre en forme, à mettre des couleurs, etc. puis de ne consacrer que quelques minutes ou secondes à réviser la fiche.

Pour ne pas tomber dans ce piège, il faut essayer de ficher ses cours au fil des semaines et ne pas attendre d’être la veille du DS ou de l’examen pour s’y mettre. Sinon, assez logiquement, on n’aura pas le temps de réviser la fiche.

 

Quelle doit-être la longueur d’une fiche de cours ?

C’est une question que se posent beaucoup de monde. Combien de pages doit faire une fiche de cours ? Est-ce qu’il faut tout mettre ? Comment faire des fiches plus courtes ?

Je suggère un rapport de 1 à 10 : une page de fiche pour 10 pages de cours. Peu importe si c’est à l’ordinateur ou à la main, on essaie de garder ce ratio.

Force-toi à garder ce rapport de 1 à 10 pour te discipliner lors de la lecture du cours (effort de synthèse et de trie de l’information) et de la rédaction de ta fiche de révision. C’est crucial pour ne pas te noyer dans ta fiche, pour ne pas passer heures à faire une fiche ou se retrouver avec une fiche aussi longue que le cours (ce qui est l’opposé total de l’objectif recherché). Cela demandera de faire des sacrifices et des choix stratégiques. Peut-être que tu ne pourras pas mettre tous les chiffres en économie ou toutes les dates en histoire. On renvoie ici aux points précédents quand on parlait de bien sélectionner l’information.

 

Une fiche de révision est-elle nécessairement personnelle ?

Collaborer c’est la clé. Bizarrement c’est très peu encouragé en France. On appelle la collaboration entre étudiants de la « triche » alors que presque tout ce qui a été accompli de grand dans le monde l’a été grâce à la collaboration. D’où l’adage célèbre « l’union fait la force » !
Dès lors, une fiche de cours doit-elle être personnelle ? Posée autrement la question est « comment faire une fiche sur laquelle on peut collaborer ? ». Je tends à croire qu’une fiche n’est pas nécessairement personnelle si et seulement si on a en tête la notion de collaboration lors qu’on la fait et si elle est faite à l’ordinateur (sinon c’est compliqué de partager).

Idéalement, il faut travailler à deux ou trois. Quand on est plus de 3, il y en a toujours trop qui ne foutent rien et qui attendent que les autres bossent à leur place. Mettez-vous d’accord en amont sur un code de couleurs, sur le contenu des fiches, sur ce qui est important ou pas (ça peut être des trucs élémentaires comme le fait de mettre les définitions… mais mieux vaut prévenir que guérir). Puis stockez vos fiches communes dans un dossier dropbox partagé pour que chacun ait accès à la dernière version de la fiche.

 

Faut-il faire ses fiches de révision à l’ordinateur ou à la main ?

La question du support est fondamentale. Il y a deux camps : celui des fiches sur ordinateur (qu’on peut imprimer, puis éventuellement surligner, annoter et tout) et celui des fiches sur papier. Puis parmi le camp des fiches de révisions sur papier, il y a le débat du format (fiche au format A4, fiche au format A5…). C’est vraiment une question de préférences personnelles et d’habitudes. Notons quand même que les habitudes peuvent évoluer.

Le plus important si on veut bien se souvenir de son cours et apprendre plus rapidement c’est que la fiche soit agréable à utiliser.

Si tu fais partie du camp de ceux qui font des fiches à la main, je te suggère d’essayer de faire des fiches à l’ordinateur. Voilà les raisons principales :

  • Tu ne risques pas de perdre ta fiche (pense à faire une sauvegarde dans une dropbox, sur iCloud ou sur un disque dur externe)
  • Même si tu verses du café ou de coca sur ta fiche tu l’auras toujours en double et tu n’auras qu’à l’imprimer
  • Tu pourras modifier et améliorer ta fiche sans fin. Sur une fiche à la main, souvent on n’a plus de place pour rajouter des trucs, quand on laisse une faute c’est souvent moche après (tipex et effaceur qui laissent des marques, etc.).
  • Tu peux partager tes fiches avec des potes ou juste récupérer les fiches d’un(e) autre et les modifier pour qu’elles correspondent à tes préférences (police, taille, couleurs…).
  • Tu peux changer ton code de couleurs quand tu veux. On change souvent son code de couleur au cours de l’année, une fois que t’as changé les fiches ont l’ancien code de couleur seront moins sympa à utiliser et à relire.

Si tu fais tes fiches à la main, je te conseille de les scanner pour en garder une copie. Pareil, tu peux les mettre dans iCloud, Dropbox ou une clé USB. Peu importe, mais il faut toujours garder des sauvegardes au cas où.

 

Comment relire une fiche de synthèse ?

Faire une fiche est assez trompeur. On aime faire des fiches et on se sent très productif pendant qu’on le fait. Pourquoi ? Parce que le cerveau est actif. Tandis que quand on relit une fiche on tombe assez rapidement dans la passivité. On survole avec les yeux. Pour que l’apprentissage soit efficace, il faut que la relecture de la fiche soit active. Saisis activement les informations, quand tu relis marque une pause sur les éléments principaux (titres par exemple) ou compliqués à mémoriser (définitions, théorèmes). Pour ces derniers, tu peux prendre une feuille blanche à côté de la fiche et réécrire les théorèmes ou la définition, ce faisant tu stimuleras plus de parties de ton cerveau que la simple lecture.
(Psssst : tu peux trouver ici des conseils sur la mémorisation)

Retravailler une fiche de révision dépend aussi de son fonctionnement personnel :

  • Si tu as une mémoire visuelle : j’espère que t’as mis un code de couleurs, des schémas et des tableaux dans ta fiche, la relecture et la mémorisation seront alors assez rapides.
  • Si tu as une mémoire auditive : relis tes fiches à voix haute. Si tu peux faire à l’oral des questions-réponses, c’est encore mieux.
  • Si tu as une mémoire motrice : avoir rédigé tes fiches est déjà une bonne chose, tu peux réviser avec une feuille blanche à côté pour réécrire les concepts clés, faire des schémas pendant que tu lis ta fiche.

Comment utiliser Pandanote pour ficher automatiquement ses cours ?

ficher automatique ses cours fiche de révisions, fiche de synthèse, résumé, astuces étudiant,

Pandanote (anciennement appelé « Khuube ») est un petit logiciel pour ficher automatiquement ses cours. C’est un outil que j’ai développé à destination des étudiants. En gros les éditeurs de textes / traitement de texte actuels (Word, Pages, Open Office) sont vachement bien pour mettre du savoir sur un écran ou dans le cloud (Google Docs), mais pas dans nos cerveaux. Je pense qu’un logiciel de prise de note devrait nous aider à synthétiser nos cours et à nous aider à les apprendre. Pandanote fait ça de la manière suivante :

  1. Tout d’abord tu prends des notes dans un éditeur minimaliste et simplifié (avec un design épuré), tu surlignes ce qui est important dans ton cours.
  2. Avec la fonctionnalité de Fiche (« Summary » dans la version anglaise du logiciel) tu peux extraire et afficher juste ce que t’as surligné. Tu peux aussi choisir d’afficher seulement certaines couleurs, par exemple juste le jaune et le vert ou le bleu et le violet. C’est super pratique si t’as adopté un code de couleurs dans ta prise de note. Si t’as mis toutes les définitions en vert et que tu veux juste checker les définitions avant un DS, tu vas dans la fiche et tu cliques pour que ça affiche que le vert, donc que les définitions. Comme ça en quelques secondes tu peux reprendre toutes les définitions du cours.
  3. Enfin, tu peux tester tes connaissances en générant des textes à trous. Pandanote transforme ta prise de note en un texte à trous (tout ce qui est surligné devient un trou), tu remplis les trous, puis tu appuies sur la touche entrée pour vérifier tes résultats. Après deux mauvaises réponses, le logiciel te donne la bonne réponse.

L’avantage c’est que :

  • Le cours et la fiche de cours sont dans le même fichier (au format .panda <3)
  • Tu peux partager ces fichiers et fiches avec tes potes (ils ont juste besoin de télécharger Pandanote pour que ça fonctionne)
  • Ça marche sur Windows et Mac.
  • Même si tu préfères faire tes fiches à la main, le logiciel peut déjà juste te montrer ce qui est surligné pour que tu gagnes du temps en faisant ta fiche.

 

Partage l'article avec tes amis !

Arnaud
Arnaud

Arnaud est le fondateur de l’application KHUUBE. Il a démissionné d’HEC parce qu’il trouvait cette école trop “soviétique”. Il est à l’origine du site reussir-esh.fr consacré à l’économie en prépa et est l’auteur d’un manuel d’histoire économique intitulé “L’essentiel de l’histoire économique”.

No Comments Yet

Comments are closed

Un Logiciel pour ficher automatiquement vos cours

Télécharge Pandanote, ça prend 30 secondes

  • Prends tes notes dans un éditeur de texte minimaliste
  • Fiche automatiquement tes cours
  • Génère des textes à trous pour tester tes connaissances
  • Disponible sur Mac et Windows
  • Et … c’est gratuit

 

Partage l'article avec tes amis !